Questions fréquentes

120 km/h en marche arrière ?

Easy

Les amateurs de sensations fortes peuvent également rechercher sur la toile les courses de DAF (pas les directeurs administratif & financier, les voitures) en marche arrière, le principe est le même.

Quid de l’autonomie ?

Dans l’état actuel des choses, l’autonomie d’un véhicule rétrofité est inférieure à celle de véhicules spécifiquement conçus comme électriques. L’une des contraintes est liée à la masse des batteries et au fait que le poids du véhicule transformé doit rester dans une fourchette de 20 %. Ainsi, plus une auto sera légère au départ, moins la batterie qui pourra être installée sera grosse, et moins elle aura d’autonomie.

Un ordre d’idée est le suivant :

Type de véhiculeAutonomie
Petite citadine (Fiat 500, Twingo, 107)100 à 150 km
Citadine (Clio, 207, Fiesta)130 à 200 km
Compacte (Mégane, 307, Golf)150 à 220 km

Tout est convertible ?

Techniquement, oui, dans le respect des critères législatifs (+ de 5 ans, état justifiant l’investissement…) tous les modèles sont techniquement convertibles. Ceci étant, la disponibilité de tel ou tel modèle dépendra de l’homologation du processus de conversion pour le modèle en question. Celle ci est couteuse (on parle de plusieurs dizaines de milliers d’euros) et chronophage et il est logique que seuls les véhicules les plus « demandés » feront l’objet de démarches.

Ainsi, il est probable de rencontrer des Clio et 207 converties dans les prochaines années, toutefois, il est peu probable que les Peugeot 104 ou Mitsubishi Colt récoltent assez de demandes pour que certains se lancent dans la démarche.

Les acteurs de la filière militeront pour que la logique de plate forme permette l’extension d’un modèle homologué vers un cousin du même groupe. Pour mettre une image, le processus homologué sur une VW Polo pourrait être repris sur sa cousins SEAT Ibiza.

Que deviennent les pièces réformées ?

Elles repartent dans le circuit de la seconde main pour celles qui peuvent être réutilisées (les réparateurs automobiles devant désormais également, lorsque possible, proposer des pièces d’occasion), et sont recyclées dans les circuits classiques lorsqu’une seconde vie n’est pas possible.

Pourquoi est ce si compliqué ?

Car le processus répond à un cahier des charges strict, et des assurances sont à obtenir avant homologation sur la sécurité des batteries par exemple)

Le but n’est pas de mettre en circulation des cercueils, fussent ils électriques

Quel est l’age du capitaine ?

45 ans

Pourquoi ne pas convertir les véhicules de collection ?

Un véhicule ancien, si il dispose d’une carte grise normale peut tout à fait être converti. Ainsi, une Coccinelle de 1975 ou une MGB peuvent être retrofitées en électrique du moment ou elles n’ont pas de CG collection, et que le processus est homologué.

Cela fait sens dans la mesure ou une CG Collection marque un intérêt à la préservation du patrimoine automobile et que la modification n’est pas dans cet esprit. Imaginez des volets roulants à Versailles. Un sentiment très personnel est que la musique d’un Boxer, d’un double arbre Alfa, un 5 cylindre Audi ou 6 en ligne BMW, ou d’une triplette Peugeot fait partie du plaisir !

C’est prêt quand ?

Pour jeter des bases et des ambitions :

  • Réalisation du prototype roulant : Septembre 2021
  • Agrément prototype : début 2022
  • Test batteries par UTAC : Mars 2022
  • Validation du processus de conversion : Juin 2022
  • Conversion des premiers véhicules : Fin 2022